Jean Michel RICHER

“Alors qu’on savait déjà tout le talent d’Étienne Dupuis (Simon), on découvre la voix impressionnante de Jean-Michel Richer (Vallier). Le baryton et le ténor, comédiens convaincants, incarnent sans retenue la passion qui relie leurs personnages”

Les Féluettes-Opéra de Montréal-Le Devoir-22 mai 2016- Christian Saint-Pierre

 

Ce jeune ténor québécois effectue ses études musicales à Montréal (CAN), Santa Barbara et New York (USA).

Titulaire de nombreuses bourses universitaires tant en trombone qu’en chant, Jean-Michel Richer tient, dès l’âge de 21 ans le rôle-titre de Don Giovanni à l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal sous la direction de Jean-François Rivest.

Après s’être perfectionné à la Music Academy of the West (CA, USA), l’Institut canadien d’art vocal (ICAV) et au Centre d’arts Orford auprès, de Marilyn Horne, Warren Jones, Michel Sénéchal, Joan Dornemann, Edith Bers et Tom Krause, il intègre, en 2011, l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal où il participe à plusieurs productions à l’Opéra de Montréal, dont la Traviata (Gastone), Amahl and the Night Visitors (King Kaspar), The Telephone (Ben) et Falstaff (Bardolfo) – en compagnie de Marie-Nicole Lemieux.

Il débute sa carrière de ténor au Chautauqua Music Festival (USA) où il interprète les rôles de Don Ottavio (Don Giovanni) , du Chevalier de la Force (Dialogues des Carmélites), et à l’été 2014 le rôle titre de Werther. Il chante également Fernando (Motezuma) à Montreal Baroque et des extraits de Rigoletto au gala de l’Opéra de Québec, Zémir et Azor (Azor) avec les Violons du Roy. A l’automne 2014, il fait ses débuts en France dans l’Affaire Tailleffaire à l’Opéra de Limoges.

Avec le Curtis Institute il chante Tom Rakewell du Rake’s Progress, Rodolfo de La Boheme, Des Grieux du Manon de Massenet et 2016 il chante Les Feluettes à l’Opéra de Montréal puis le Duc de Mantoue de Rigoletto au Chautauqua Music Festival.

En parallèle, il participe à plusieurs concerts avec, entre autres, le Studio de Musique Ancienne de Montréal (C. Jackson), I Musici (J.M. Zeitouni), l’ensemble Caprice (M. Maute) et son récital Songs of Travel avec le pianiste Martin Dubé est primé de la Bourse Josef-Traxel en 2013.

Jean-Michel Richer bénéficie du soutien de la Fondation Jacqueline Desmarais qui lui permet de poursuivre son perfectionnement vocal auprès de Marlena Kleinman Malas à New York.

Parmi ses projets , Gonzalve de l’Heure Espagnole avec l’Opéra de National de Lorraine à Nancy, Don Ottavio de Don Giovanni à l’Opéra de Montréal, la reprise des Feluettes avec Pacific Opera Victoria, Leonore ou L’Amour Conjugal de Bouilly et Gaveaux avec Opera Lafayette à Washington.

dans les archives